Tags: environnement

Ceci n’est pas un camping.

C'est quatre tonnes et demi de savoir-faire.

C’est quatre tonnes et demi de savoir-faire.

Suite aux annonces sur le démarrage possible des chantiers du projet d’aéroport de Notre dame des landes, une floppée d’articles reprenant peu ou prou les même formulations copiés-collées sont parues dans la presse. L’une d’elle nous a particulièrement frappé. Dans ce contexte où une nouvelle vague d’expulsion et une destruction définitive de la zone menacent de nouveau, on peut en effet lire un peu partout que : « 200 altermondialistes campent toujours sur la ZAD ». Le chiffre peut paraitre approximatif. Le qualificatif d’ »altermondialistes » n’est par ailleurs certainement pas celui dans lequel s’enfermeraient ceux et celles qui ont fait le choix de défendre la zad coûte que coûte et de lutter contre l’aéroport et son monde. Mais qu’importe ! Nous retiendrons surtout cette fois la mauvaise blague consistant à décrire ce qui se vit ici comme un « camping ». Elle a pour conséquence nauséabonde de minimiser fortement la portée de ce qui pourrait être détruit si César revenait avec ses troupes sur la zone. Il est permis de se demander si les auteurs de ces dépêches cherchent à dessein à imposer une caricature utra-réductrice du mouvement d’occupation, ou encore si ils se contentent de recopier la terminologie Préfectorale et n’ont juste même pas pris la peine de se rendre sur le terrain pour observer la réalité de leurs propres yeux.

La suite sur le site de la ZAD.

Publicité mensongère : une campagne trouble pour une eau… Cristaline ?

Agir pour l’Environnement – Communiqué de presse du 16 janvier 2007
Paris, le 16 janvier 2007 : Depuis le 8 janvier, la filiale d’eau embouteillée Cristaline a démarré une vaste campagne publicitaire visant à promouvoir l’eau en bouteille plastique en dénigrant la qualité de l’eau du robinet. Cette opération de communication scandaleuse baptisée « Qui prétend que l’eau du robinet a bon goût ne doit pas en boire souvent » tente de réhabiliter la qualité de l’eau en bouteille plastique à l’aide de messages induisant le consommateur en erreur. Une fois n’est pas coutume, cette campagne a réussi le tour de force d’obtenir un avis défavorable du Bureau de Vérification de la Publicité et de passer outre. Agir pour l’environnement, le Centre national d’information indépendante sur les déchets (CNIID) et Résistance à l’Agression Publicitaire (R.A.P.) réclament la suspension immédiate de cette campagne de publicité mensongère.

Lire la suite

Faslane : record battu

Des manifestants enchaînés sur la route pendant les conférences

Des manifestants enchaînés sur la route pendant les conférences

Indymedia Grande Bretagne - La journée de protestation d’hier a vu des universitaires tenir une conférence sur leur recherche au sujet des armes nucléaires, qui commença sur le trottoir mais se déplaça sur la route. Accablée par la supériorité numérique, avec plus de 30 étudiants et approximativement 50 universitaires, la police n’avait pas d’autre choix que de laisser les manifestants bloquer l’entrée principale de la base nucléaire. Lorsque il a été clair que la police n’était pas en position de dégager la route rapidement, et à cause du froid et des fortes pluies, les manifestants ont planté des tentes, installé une table pour le thé avec un réchaud à gaz, amené un braséro et allumé un feu sur la route principale. Après 5 heures, la police de Strathclyde réussit à mobiliser suffisamment d’agents et tout du long, avec approximativement 20 officiers de police, a passé une heure supplémentaire à dégager la route.
Les manifestants ont réussi a garder la porte bloquée pour précisément 6 heures et 5 mn, c’est à dire 365 minutes, un record clairement significatif pour le projet Faslane 365. Au total, 60 universitaires et 18 étudiants ont été arrêtés.

Lire la suite