Publicité mensongère : une campagne trouble pour une eau… Cristaline ?

Agir pour l’Environnement – Communiqué de presse du 16 janvier 2007
Paris, le 16 janvier 2007 : Depuis le 8 janvier, la filiale d’eau embouteillée Cristaline a démarré une vaste campagne publicitaire visant à promouvoir l’eau en bouteille plastique en dénigrant la qualité de l’eau du robinet. Cette opération de communication scandaleuse baptisée « Qui prétend que l’eau du robinet a bon goût ne doit pas en boire souvent » tente de réhabiliter la qualité de l’eau en bouteille plastique à l’aide de messages induisant le consommateur en erreur. Une fois n’est pas coutume, cette campagne a réussi le tour de force d’obtenir un avis défavorable du Bureau de Vérification de la Publicité et de passer outre. Agir pour l’environnement, le Centre national d’information indépendante sur les déchets (CNIID) et Résistance à l’Agression Publicitaire (R.A.P.) réclament la suspension immédiate de cette campagne de publicité mensongère.

Dès jeudi, Agir pour l’Environnement déposera un référé heure à heure devant le Tribunal de Grande Instance de Paris afin d’obtenir l’arrêt de ce trouble né d’informations mensongères pourtant portées à la connaissance de tous.

Alors que l’eau du robinet est parfaitement potable, contrôlée et de qualité comparable à celle des eaux embouteillées, la société Cristaline cherche à paniquer les consommateurs en réduisant l’eau du robinet à des nitrates, plomb et chlore, oubliant de fait sa propre composition rappelée sur les étiquettes de ses bouteilles, qui contient quelques uns de ces composés. L’eau embouteillée Cristaline est connue pour être captée dans les mêmes nappes phréatiques que l’eau du robinet.

Enfin, à l’heure où le prix du baril de pétrole dépasse les 70 dollars, la campagne publicitaire de Cristaline a de quoi choquer les défenseurs de l’environnement et les consommateurs. Tout en prônant une eau « pure » censée rassurer par sa qualité, la société Cristaline participe à l’épuisement du pétrole et au réchauffement climatique, et engendre des tonnes de déchets de bouteilles plastiques…qui pourraient être tout simplement évitées en buvant l’eau du robinet.
Cette campagne publicitaire irresponsable démontre également l’inutilité du BVP, géré par les publicitaires, et la nécessité de son remplacement par un organisme public indépendant, comme le réclame l’Alliance pour la Planète.

Pour s’opposer directement à cette publicité mensongère, les représentants associatifs organiseront le premier embouteillage de Cristaline en ramenant à la société plusieurs centaines de bouteilles d’eau jeudi 18 janvier 2007 à 10h devant son siège social (2 rue Courson – 94320 Thiais – RER C – Arrêt Pont de Rungis).

Contact presse : Clara Osadtchy – Agir pour l’Environnement – Tél. 01.40.31.34.48

Facebooktwittermail