Thématique: NUCLÉAIRE

En soutien à Rémi, nous collerons des autocollants contre l’arme nucléaire le 9 décembre

Le samedi 9 décembre, nous collerons des autocollants « abolition des armes nucléaires » sur les locaux du parti « En Marche » à Paris et dans toute la France, en solidarité avec Rémi Filliau, militant poursuivi pour une action non-violente en clown au siège du parti d’Emmanuel Macron, à l’occasion de la commémoration des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki (le 8 août 2017).

Nous nous donnons rendez-vous le samedi 9 décembre à 14h devant le siège d’En Marche, au 63 rue Saint-Anne à Paris (métro Quatre Septembre). Événement Facebook.

Si vous souhaitez organiser une action de collage d’autocollants dans votre ville, nous pourrons vous envoyer des autocollants. Nous publierons ensuite les photos des actions afin de donner envie à un maximum de personnes de rejoindre le mouvement pour l’abolition des armes nucléaires ! Contact pour recevoir les autocollants: remi@desobeir.net 

Lire la suite

Soutien à Rémi Filliau, victime de répression due à son engagement en faveur d’un Traité d’Interdiction des armes nucléaires avec l’ICAN (Prix Nobel de la Paix 2017)

Rémi Filliau se retrouve poursuivi par la police pour « rébellion » après une action non violente menée en Clown au siège des Républicains en Marche. Il s’agissait de demander la signature par la France du Traité d’interdiction des armes nucléaires. Ce traité est porté par l’ICAN (Campagne Internationale pour l’interdiction des armes nucléaires), organisation qui a obtenu le dernier Prix Nobel de la Paix en 2017! 

Rémi Filliau, dont l’action chez En Marche s’inscrivait dans la campagne de l’ICAN, risque la prison et une lourde amende…

Cliquer ici pour le soutenir.

Lire la suite

Soutien à Rémi, convoqué au commissariat pour une action contre Macron

Le 17 août 2017 – Le 8 août dernier, à l’occasion de la commémoration des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, des militants antinucléaires et des clowns s’invitèrent au siège d’En Marche à Paris, pour interpeller le Président de la République quant à la non-signature par la France du traité d’interdiction des armes nucléaires, signé par 122 Etats en juillet. Le Président Macron refuse d’engager la France sur la voie du désarmement nucléaire, sa responsabilité est historique !

Suite à cette action non-violente et humoristique, sa majesté Macron s’est employé à faire convoquer par la police un militant participant à l’action… La police a même été jusqu’à téléphoner aux parents du militant pour être certain que celui-ci n’était pas parti en vacances!

Rémi est donc convoqué au commissariat du 13ème arrondissement de Paris le jeudi 7 septembre à 14h.
Un rassemblement pacifique et non-violent, en hommage aux victimes du nucléaire, est organisé devant le commissariat à 13h30 le 7 septembre à l’adresse suivante: 144 boulevard de l’hôpital, 75013 Paris (Métro Place d’Italie).

Le communiqué des « clowns en marche arrière ».

Pour aider Rémi à payer ses frais d’avocat.

Cette action eu lieu à l’occasion du jeûne-action contre l’arme nucléaire, organisé comme chaque année par le collectif « Armes nucléaires stop » et soutenu par le Réseau Sortir du nucléaire, le Mouvement de la Paix, le collectif des Désobéissants, le Mouvement pour une Alternative Non-violente et la Maison de vigilance.

Contact: Rémi 06 30 13 35 30

 

Les « clowns en marche arrière » s’invitent au siège de la « République en marche »

11h53 mardi 8 août 2017 -  Les « clowns en marche arrière » viennent de s’inviter au siège de la « République en marche », à Paris, pour tenter de parler au Président des clowns.

Ils souhaitaient le féliciter de s’être opposé vaillamment à la signature du Traité d’interdiction des armes nucléaires le 7 juillet dernier à l’ONU. 122 pays ont signé ce traité mais la France a tout fait pour s’y opposer et continue de s’y opposer. Lire la suite

12 avril: Dépôt de plainte de 2 pacifistes pour une garde-à-vue illégale

 

Conférence de presse et rassemblement pour la Paix devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, le mercredi 12 avril à 14h.

Le 6 août dernier, deux pacifistes ont été placés en garde-à-vue pour avoir collé des autocollants sur la façade des Républicains, et écrit un message à la craie demandant le désarmement nucléaire. Le 7 novembre 2016 lors du procès, la Présidente du Tribunal décida d’infliger une amende avec sursis aux militants, et déclara la garde-à-vue illégale. Le 12 avril, le collectif des Désobéissants déposera plainte pour « atteinte arbitraire à la liberté individuelle par personne dépositaire de l’autorité publique » auprès du Procureur de la République. A cette occasion aura lieu un rassemblement pacifique et une conférence de presse devant le TGI à 14h ce même jour ( Tribunal de Grande Instance, 4 Boulevard du Palais, métro Cité). Lire la suite

Action unitaire de mouvements citoyens devant l’Assemblée Nationale contre les milliards investis dans l’arme nucléaire

Ce matin, des militants se sont rassemblés devant l’Assemblée Nationale à l’occasion du vote en première lecture du budget 2017. Rejoints par les députés Michèle Bonneton, Jean-Claude Roumégas et Isabelle Attard, ils demandent aux parlementaires de ne pas voter un budget où les dépenses consacrées aux armes nucléaires sont en hausse du fait de leur « modernisation » et atteignent 3,87 milliards d’Euros pour la seule année 2017. Cette augmentation en préfigure d’autres bien plus considérables encore dont certains responsables politiques rêvent pour les années à venir. On n’en finira donc jamais de financer la préparation de crimes contre l’humanité ?

Lire la suite

Armes nucléaires versus autocollants : Une amende avec sursis pour les deux militants.

Lundi 21 novembre: Communiqué de presse des Désobéissants.

Ce lundi 21 novembre, le Tribunal Correctionnel de Paris a rendu son verdict concernant les deux militants contre le nucléaire militaire: l’amende est fixée à 350 euros chacun, avec un sursis de cinq ans. Et la garde-à-vue a été reconnue comme illégale!

Lire la suite

Procès et campagnes des Désobéissants

L’actualité désobéissante est très chargée en ce moment… Les procès commencent à s’accumuler mais la répression ne nous fera pas taire.

Besoin d’un peu de soutien!

Lire la suite

« Coller des autocollants est violent »… D’après le procureur.

Lundi 7 novembre 2016 : Communiqué de presse des Désobéissants.

 

Des militants souhaitaient interpeller les candidats aux élections présidentielles sur le sujet de l’arme nucléaire, à l’occasion de la commémoration d’Hiroshima et Nagasaki. Ils passaient au tribunal ce jour pour quelques autocollants et une inscription à la craie effaçable : Le procureur demande 1000€ et considère que « coller des autocollants c’est violent » !


Faire un don en soutien aux frais du procès.
Lire la suite

Le procès des autocollants, lundi 7 novembre

Vendredi 4 novembre 2016 : Communiqué de presse commun du Réseau « Sortir du nucléaire », du MAN, d’Armes nucléaire STOP, des Désobéissants, de l’Observatoire des armements.

 

Deux militants en procès pour avoir manifesté pacifiquement contre l’arme nucléaire !

 

Le 7 novembre prochain, deux militants contre l’arme nucléaire passeront en procès à Paris pour avoir participé à une action non-violente devant le siège des Républicains.

Faire un don en soutien au procès.

Lire la suite