Tags: arme nucléaire

Soutien à Rémi, convoqué au commissariat pour une action contre Macron

Le 17 août 2017 – Le 8 août dernier, à l’occasion de la commémoration des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, des militants antinucléaires et des clowns s’invitèrent au siège d’En Marche à Paris, pour interpeller le Président de la République quant à la non-signature par la France du traité d’interdiction des armes nucléaires, signé par 122 Etats en juillet. Le Président Macron refuse d’engager la France sur la voie du désarmement nucléaire, sa responsabilité est historique !

Suite à cette action non-violente et humoristique, sa majesté Macron s’est employé à faire convoquer par la police un militant participant à l’action… La police a même été jusqu’à téléphoner aux parents du militant pour être certain que celui-ci n’était pas parti en vacances!

Rémi est donc convoqué au commissariat du 13ème arrondissement de Paris le jeudi 7 septembre à 14h.
Un rassemblement pacifique et non-violent, en hommage aux victimes du nucléaire, est organisé devant le commissariat à 13h30 le 7 septembre à l’adresse suivante: 144 boulevard de l’hôpital, 75013 Paris (Métro Place d’Italie).

Le communiqué des « clowns en marche arrière ».

Pour aider Rémi à payer ses frais d’avocat.

Cette action eu lieu à l’occasion du jeûne-action contre l’arme nucléaire, organisé comme chaque année par le collectif « Armes nucléaires stop » et soutenu par le Réseau Sortir du nucléaire, le Mouvement de la Paix, le collectif des Désobéissants, le Mouvement pour une Alternative Non-violente et la Maison de vigilance.

Contact: Rémi 06 30 13 35 30

 

Armes nucléaires versus autocollants : Une amende avec sursis pour les deux militants.

Lundi 21 novembre: Communiqué de presse des Désobéissants.

Ce lundi 21 novembre, le Tribunal Correctionnel de Paris a rendu son verdict concernant les deux militants contre le nucléaire militaire: l’amende est fixée à 350 euros chacun, avec un sursis de cinq ans. Et la garde-à-vue a été reconnue comme illégale!

Lire la suite

Procès et campagnes des Désobéissants

L’actualité désobéissante est très chargée en ce moment… Les procès commencent à s’accumuler mais la répression ne nous fera pas taire.

Besoin d’un peu de soutien!

Lire la suite

« Coller des autocollants est violent »… D’après le procureur.

Lundi 7 novembre 2016 : Communiqué de presse des Désobéissants.

 

Des militants souhaitaient interpeller les candidats aux élections présidentielles sur le sujet de l’arme nucléaire, à l’occasion de la commémoration d’Hiroshima et Nagasaki. Ils passaient au tribunal ce jour pour quelques autocollants et une inscription à la craie effaçable : Le procureur demande 1000€ et considère que « coller des autocollants c’est violent » !


Faire un don en soutien aux frais du procès.
Lire la suite

5 novembre: action nationale de collage d’autocollants contre l’arme nucléaire

Le 19 septembre 2016 – En soutien à Sophie et Rémi, militants des Désobéissants poursuivis pour avoir apposé des autocollants contre l’arme nucléaire et écrit un message à la craie sur la vitre du siège des Républicains à Paris, une action nationale est prévue en 2 étapes. Lire la suite

Soutien au procès des 2 militants contre l’arme nucléaire, poursuivis par les Républicains

Le 6 août 2016, à l’occasion de la commémoration du 71ème anniversaire des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki, 2 militants ont apposé quelques autocollants antinucléaires sur la vitre du parti politique les Républicains, et inscrit à la craie le message  » non à l’arme nucléaire, qui nous coûte 4 milliards d’euros par an » afin de dénoncer la responsabilité historique de ce parti concernant le développement des armes nucléaires françaises.

Ces 2 militants ont fait 24h de garde à vue, poursuivis pour « dégradation grave en réunion » et sont convoqués au tribunal le 7 novembre à Paris (Tribunal de Grande Instance, à 9h) pour répondre de leurs actes hautement répréhensibles! Ils ont besoin de soutien et notamment de dons pour les aider à payer leurs frais d’avocat. Ils encourent en théorie jusqu’à 2 ans de prison et 30 000€ d’amende.

Nous nous retrouverons à 8h30 le matin du 7 novembre devant le Tribunal pour soutenir les militant(e)s incriminés.
Adresse:  4 Boulevard du Palais, 75001 Paris (Métro Cité)

L’audience est publique et aura lieu au sein de la 29ème chambre du TGI (Tribunal de Grande Instance).

Faire un don pour les frais du procès

Les militants poursuivis rappellent que tous les candidats des Républicains pour l’élection présidentielle de 2017 se sont déclarés favorables à l’arme nucléaire et à la poursuite de sa modernisation (en contradiction avec le Traité de non-prolifération, signé par la France). Les économies réalisées par l’abandon de l’arme nucléaire pourraient être réinvesties dans la lutte contre le terrorisme, et notamment sa prévention (éducation, aide aux quartiers défavorisés, etc).

Lire la suite

Deux désobéissants pacifistes poursuivis suite à une action contre l’arme nucléaire devant le siège des « Républicains »

Deux militants pacifistes sont en garde à vue : besoin de vos appels au commissariat ! Deux gardes à vue pour des pacifistes (Sophie et Rémi des désobeissants !) pour une action contre Les Ripoublicains et leur (future) politique pro Bombe nucléaire…
C’est un scandale ! Libérons les !
Merci de téléphoner d’urgence au commissariat pour demander leur libération (Rémi Filliau et Sophie Jallier) : 01 53 68 81 00. Ils comptent sur nous tous ! [N'appelez plus, ils ont été libérés cet après-midi]

La vidéo de leur interpellation est ici : FB AlterJT

Les militants ayant dit à la police qu’ils n’avaient rien à déclarer, le procureur a demandé qu’ils soient déférés au parquet, ils devraient donc être transférés rapidement, ce dimanche après-midi. Tout cela pour des autocollants et une inscription à la craie !

Mise à jour 13h27 : ils viennent d’être transférés au Palais de justice.

Mise à jour 17h15 : ils sont enfin sortis du Palais de justice, il y a une heure. Ils ont attendu plusieurs heures avant de voir la procureur qui les a avisés d’un jugement le 7 novembre, pour dégradation ! C’est le parti « les républicains » qui serait à l’origine de la plainte. Ils sont en ce moment sur scène à République pour raconter leur mésaventure aux jeûneurs.

remi-sophie-070816

Rémi et Sophie place de la République après leur libération dimanche, aux côtés du chanteur HK.

Lire la suite

Les Désobéissants et jeûneurs contre l’arme nucléaire bloquent Bercy!

6 août 2015 à Paris – 70 ans après les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, les Désobéissants et jeûneurs pour l’abolition de l’arme nucléaire bloquent le Ministère des finances  et enduisent l’entrée de faux sang pour symboliser les victimes du nucléaire. L’arme nucléaire française coute chaque année 4 milliards d’euros au contribuable! Aucun débat démocratique n’a jamais eu lieu en France au sujet de l’arme nucléaire et du nucléaire en général…

Lire la suite

Action contre la BNP Paribas et plusieurs banques françaises, contre l’arme nucléaire

7 août à Paris – Des militants des Désobéissants et des jeûneurs contre l’arme nucléaire ont inscrit le message « Cette banque finance l’arme nucléaire » sur plusieurs établissements financiers à l’aide de bombes de peinture à la craie non-dégradante, lors du jeûne-action ayant lieu à Paris entre le 6 et 9 août en mémoire des victimes des bombardements nucléaires d’Hiroshima et Nagasaki. Les banques visées étaient la BNP Paribas, la Société Générale, le Crédit Agricole et les assurances Axa.
Lire la suite

Une militante contre l’arme nucléaire arrêtée en Allemagne

Le 18 avril 2015 - Une militante du collectif des Désobéissants s’est fait arrêter par la police lors d’une action d’inspection citoyenne de la base de Büchel, base de l’Otan accueillant 20 bombes nucléaires américaines.

Cette action de Désobéissance civile non-violente consistait à pénétrer sur la base, de manière à vérifier l’application par les Etats-Unis du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) signé par ce pays. Ce traité oblige les états signataires à réduire leur arsenal nucléaire…
Lire la suite