Thématique: LIBERTÉS

Audition de Xavier Renou suite à son action chez Lidl, pour faire respecter la réglementation sur l’étiquetage des produits issus des colonies israéliennes

Xavier Renou, membre fondateur du collectif des Désobéissants et ancien candidat de la France Insoumise aux législatives dans la Val d’Oise, était convoqué au commissariat de Bobigny le 2 mai.

Le militant engagé de longue date dans divers combats pour les droits de l’Homme, avait dénoncé une infraction à la législation sur l’étiquetage des produits issus des colonies israéliennes, dans un magasin de l’enseigne Lidl, en région parisienne. En vertu du règlement n°1169/2011 du 25 octobre 2011 (Journal Officiel du 24 novembre 2016), il avait fait retirer les produits israéliens du rayon des fruits et légumes, comme on le voit sur la vidéo tournée ce jour-là. C’était en janvier dernier.

Il s’agissait d’une vaine et habituelle tentative de criminaliser la démarche non violente et de solidarité des partisans du boycott des produits israéliens. Cette convocation de Xavier Renou eu pour effet de remobiliser les militants solidaires avec la Palestine, puisqu’une action du même type eu lieu quelques jours plus tard dans un Carrefour de la région parisienne.
Lire la suite

Association de malfaiteurs

Quatre dangereux hooligans sévissent en France et commettent délit sur délit. Problème : ils sont au pouvoir. Analyse du mode d’action de cette association de malfaiteurs.

12 avril – Défini par l’article 450-1 du Code pénal, le terme d’«association de malfaiteurs» désigne un « groupement formé ou entente établie en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, d’un ou plusieurs crimes ou d’un ou plusieurs délits punis d’au moins cinq ans d’emprisonnement ». Il ne fait guère de doute que MM. Macron, banquier de Rotschild devenu président de la République, Philippe, employé d’Areva devenu Premier ministre, Collomb, anciennement socialiste, et Hulot, multimillionnaire, constituent ensemble une telle association. Ils agissent en effet de concert pour commettre les graves délits — ou plutôt « voies de fait » — consistant à chasser des habitants par les moyens les plus violents et sans respecter la stricte procédure juridique qui encadre légitimement le droit le plus vital qui soit : celui d’avoir un toit. Lire la suite chez Reporterre

Condamnation arbitraire de deux militants pour la chute du mur dans le Bois Lejus : le tribunal a cherché à fabriquer des coupables

COMMUNIQUÉ COMMUN DU RÉSEAU “SORTIR DU NUCLÉAIRE“, COORDINATION STOP CIGÉO/BURE, CONFÉDÉRATION PAYSANNE

Aujourd’hui, le TGI de Bar-le-Duc vient de condamner deux militants associatifs et syndicaux, à quatre mois de prison avec sursis pour leur participation supposée à la chute du mur dans le Bois Lejus, ainsi qu’à 3000 € d’amende chacun.

Nos organisations assurent ces militants de tout leur soutien et dénoncent une erreur judiciaire grave et une décision arbitraire. S’ils se trouvaient tous les deux dans le Bois Lejus lors de la manifestation qui a vu le mur construit illégalement par l’Andra tomber à terre, et s’étaient déclarés solidaires de cette action, ils n’y avaient pourtant participé ni l’un ni l’autre. Lire la suite

ZAD de Notre-Dame-Des-Landes – Alerte expulsions : Appel à venir sur place et à agir depuis chez vous

Les expulsions ont commencé, la zad appelle à se mobiliser

Conjurée des années durant par le mouvement, une nouvelle tentatives d’expulsions sur la zad de Notre dame des landes a commencé. Dès 3h du matin, l’opération s’est déployée dans toute sa brutalité : interminables files de fourgons bleu marine, chars blindés, lacrymos, premiers blessés et premières arrestations. Les gendarmes ont annoncé que les journalistes étaient strictement interdits « sur tout le dispositif » et leur ont bloqué l’accès au site. Ils ont affirmé que la prise d’images de presse était prohibée et que les médias devraient se contenter de celle fournies par la gendarmerie. Lire la suite

Rassemblements locaux en cas d’expulsion de la ZAD

Lire la suite

Alerte : Expulsion en cours à Bure

Appel à résistance et rassemblements à Bure et devant les préfectures aujourd’hui 22 février à 18h

COMMUNIQUÉ DE QUELQUES HIBOUX DE BURE – Appel à résistance, rassemblements, création de comités partout !

Alors que ce communiqué est écrit, les gendarmes tentent maintenant de rentrer dans la Maison de résistance de Bure après avoir chargé dans les rues alentours et fait des sommations. À 11h15 ils sont en train de tenter de forcer les portes de la Maison… À 11h30, ils ont défoncé toutes les portes de la maison, toutes les personnes dans la maison tentent de résister aux flics, se regroupent sur la mezzanine, se tiennent ensemble pour refuser d’être expulsés, les flics montent. Des personnes dans le jardin de la maison auraient été arrêtés.

Lire la suite, plus d’infos et tous les rassemblements : Plus Bure sera leur chute !

 

Procès de Rémi Filliau reporté au 15 juin

Le procès de Rémi Filliau est reporté au 15 juin 2018, car lors de l’audience du 15 décembre la salle du tribunal ne possédait pas d’écran vidéo afin de diffuser le film permettant de le disculper des violences dont il est accusé par un policier.  Rémi Filliau est en effet poursuivi pour « rébellion » après une action non violente en clown au siège des Républicains en Marche. Il s’agissait de demander la signature par la France du Traité d’interdiction des armes nucléaires. Ce traité est porté par l’ICAN (Campagne Internationale pour l’interdiction des armes nucléaires), organisation qui a obtenu le dernier Prix Nobel de la Paix en 2017! 

Rémi Filliau, dont l’action chez En Marche s’inscrivait dans la campagne de l’ICAN, risque la prison et une lourde amende…

Cliquer ici pour le soutenir.

Lire la suite

JCDecaux invoque la directive sur le secret des affaires pour tenter de censurer R.A.P.

Communiqué de presse de Résistance à l’agression publicitaire (R.A.P.) - Paris 19 novembre – Ce jeudi 16 novembre 2017, nous avons reçu une mise en demeure de JCDecaux nous intimant de retirer de notre site internet des informations relatives à son offre de mobilier urbain publicitaire pour la Ville de Paris. À la veille de la séance du conseil municipal où sera présentée une révision du règlement local de publicité (R.L.P.) pour introduire des écrans publicitaires dans la capitale, le numéro un mondial de la publicité extérieure brandit la directive sur le secret des affaires pour tenter de faire taire R.A.P.

Lire la suite sur le site de Résistance à l’Agression Publicitaire

Nouveau procès du collectif des déboulonneurs, à Paris

Ayant été condamné en 2012, un membre du collectif avait été convoqué à la police à l’été 2015 pour prélèvement d’ADN. Refusant de donner son ADN, il avait eu à choisir entre une garde à vue et un procès, il avait choisi le procès. Puis plus rien. Convoqué le 31 août 2017 au commissariat pour s’expliquer sur ce refus, il l’a renouvelé. Il passera en procès le vendredi 6 octobre 2017 à 13h30 au TGI de Paris.

Pour faire face aux frais de justice engagés pour ce procès, le Collectif des déboulonneurs de Paris lance un appel à dons auprès de ses sympathisants.

Lire la suite

Zone A Défendre : le jeu de société vient de sortir

Le nouveau jeu de société « Zone A Défendre » est disponible !
Pour soutenir la lutte à Notre-Dame des Landes

À Notre-Dame des Landes, le système veut imposer son projet d’aéroport aussi inutile et destructeur que coûteux. Au quotidien les ZADistes occupent et résistent aux forces de l’ordre et aux bulldozers, avec l’aide d’habitants et paysans des environs et de tout le pays.

Lire la suite

12 avril: Dépôt de plainte de 2 pacifistes pour une garde-à-vue illégale

 

Conférence de presse et rassemblement pour la Paix devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, le mercredi 12 avril à 14h.

Le 6 août dernier, deux pacifistes ont été placés en garde-à-vue pour avoir collé des autocollants sur la façade des Républicains, et écrit un message à la craie demandant le désarmement nucléaire. Le 7 novembre 2016 lors du procès, la Présidente du Tribunal décida d’infliger une amende avec sursis aux militants, et déclara la garde-à-vue illégale. Le 12 avril, le collectif des Désobéissants déposera plainte pour « atteinte arbitraire à la liberté individuelle par personne dépositaire de l’autorité publique » auprès du Procureur de la République. A cette occasion aura lieu un rassemblement pacifique et une conférence de presse devant le TGI à 14h ce même jour ( Tribunal de Grande Instance, 4 Boulevard du Palais, métro Cité). Lire la suite