Occupation de la firme d’armement israélienne ELBIT, à Londres

Occupation de l'entreprise d'armement Elbit

Occupation de l’entreprise d’armement Elbit

Le 5 août 2014 - Des activistes anglais solidaires de la Palestine occupent et ferment une usine d’armement israélienne

« Lorsque les gouvernements soutiennent des crimes contre l’humanité, les mouvements populaires de base doivent prendre des mesures d’actions directes. »

Dans les premières heures de ce matin, un groupe de militants pour la Palestine a occupé une usine d’armement israélienne située dans la ville anglaise de Shenstone. Il s’agit de l’entreprise UAV Engines Limited, une société détenue par Elbit Systems, le plus grand producteur d’armes israélien et le principal fabricant de drones dans le monde entier.

Autour de 5 heures du matin, un groupe de 12 militants du London Palestine Action Network (Réseau d’Action pour la Palestine de Londres) a fermé avec des chaînes toutes les entrées principales du bâtiment et est monté sur le toit de l’usine d’où ils ont déployé une grande banderole « Royaume-Uni : Arrêter d’armer Israël » et une autre plus petite où l’on pouvait lire « Elbit arme, Israël tue ». La police a fermé la route où se trouve l’usine UAV et a tenté de pénétrer dans le bâtiment mais les militants ont indiqué qu’ils voulaient rester sur le toit le plus longtemps possible et déclaré que « dans le cadre de la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) et en réponse à des appels à l’action des mouvements palestiniens, nous exigeons la fermeture permanente de l’usine et la fin de toutes les formes de commerce et de coopération militaire avec Israël ».

L’occupation s’est produite après la promesse faite par le gouvernement britannique (qui maintenant, grâce à une série d’accords, gagne d’énormes profits du commerce des armes avec Israël) de vouloir ouvrir une enquête pour déterminer si les armements qui sont exportés en Israël ont été utilisés dans l’offensive actuelle contre la bande de Gaza. Mais il est certain que la UAV Engined Limited a joué un rôle important dans le massacre des Palestiniens : déjà en 2009, Amnesty International avait dénoncé l’utilisation de drones fabriqués par l’usine anglo-israélienne pour tuer des civils lors de l’opération ‟Plomb durci” et l’année dernière la compagnie Shenstone a déjà été à plusieurs reprises l’objet de plaintes, des manifestations et de boycotts. »

Depuis le début de l’opération ‟Bordure protectrice”, Elbit a augmenté ses bénéfices de 6%, son plus haut niveau depuis 2010.

Suite du communiqué :

« Pendant près d’un mois, Israël a bombardé la bande de Gaza par terre, mer et air. Plus de 1800 Palestiniens ont perdu la vie et des crimes de guerre ont été commis. Pour notre honte collective, le gouvernement britannique n’a pas seulement échoué à prendre des mesures pour faire pression sur Israël pour qu’il arrête son massacre, mais a refusé de prendre des mesures pour mettre fin au soutien matériel qu’il fournit au brutal régime d’apartheid et de colonialisme d’Israël. Lorsque les gouvernements soutiennent les crimes contre l’humanité, les mouvements populaires de base doivent prendre des mesures d’actions directes.

« Les drones constituent un élément clé de l’arsenal militaire d’Israël. En permettant à cette usine d’exporter des composants de drones et d’autres armes vers Israël, le gouvernement britannique apporte un soutien direct et une approbation aux massacres commis par cet État.

« L’usine est également un élément clé du programme Watchkeeper dans lequel Elbit Systems se trouve à la tête de la fabrication d’une nouvelle génération de drones pour l’armée britannique. Le drone Watchkeeper est basé sur le Hermes 450, connu pour avoir été utilisé pour tuer des civils palestiniens lors de l’attaque sur Gaza 2008-09. Elbit Systems commercialise ses drones avec l’argument qu’ils ont été “testés sur le terrain” – ce qui signifie que leurs drones ont démontré leur efficacité à tuer des Palestiniens. Le gouvernement du Royaume-Uni importe de la technologie qui a été développée au cours des massacres commis par les Israéliens. »

Ce matin, les militants du London Palestine Action ont donc voulu dénoncer la complicité du gouvernement britannique dans le massacre à Gaza : une complicité qui s’exprime non seulement dans son soutien public à Israël exprimé par le Royaume-Uni (il y a quelques jours le premier ministre Cameron a réitéré le droit à l’auto-défense d’Israël, décrivant les tirs de roquettes palestiniens comme des crimes contre l’humanité), mais aussi en rappelant qu’avec cette complicité dans le commerce des armes, « le Premier ministre britannique David Cameron et le gouvernement britannique ont du sang palestinien sur les mains. Afin de mettre un terme à leur profonde complicité avec le système israélien d’occupation, de colonialisme et d’apartheid contre les Palestiniens, ils doivent prendre des mesures pour imposer un embargo militaire complet sur Israël et fermer l’usine Elbit Systems immédiatement. »

« Il est plus important que jamais que la solidarité que nous construisons avec la lutte palestinienne soit efficace et percutante. Israël n’agit pas seul mais est soutenu par des gouvernements et des sociétés à travers le monde qui ont des noms et des adresses. Il est temps pour le mouvement de solidarité internationale d’intensifier ses actions directes contre ceux qui soutiennent et profitent de l’apartheid israélien en prenant des mesures qui pourront conduire à un véritable isolement d’Israël »

« Rejoignez la campagne de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) ! Victoire à la lutte palestinienne ! Cesser d’armer Israël ! # StopElbit »

Facebooktwittermail