La Turquie demande 2500€ à Xavier Renou, suite à une action pour la Paix

Notre camarade Xavier Renou était convoqué le 13 octobre 2016 à la barre du tribunal de police à Paris pour « dégradation légères », suite à une action non-violente et symbolique visant à dénoncer la répression du régime de Erdogan vis à vis de la population kurde en Turquie. L’avocat représentant le régime turc a  demandé plus de 2500€ de dommages et intérêts… Le prix pour faire taire la Paix sans doute ? ! Le jugement sera rendu le 3 novembre. 

Faire un don en soutien.

Le 1er avril 2016 une dizaine de militants du collectif « Justice pour les Kurdes » et des Désobéissants avaient symboliquement ensanglanté l’Office de tourisme de Turquie à Paris sur les Champs Elysées avec de la peinture rouge. A l’issue de cette action non-violente, Xavier Renou fut placé en garde à vue, puis traîné devant les tribunaux par les avocats de l’ambassade turque. Un simple coup d’éponge suffisait pour nettoyer cette décoration rappelant les crimes de l’armée turque au Kurdistan, mais pour le régime Erdogan il était urgent de réprimer toute contestation pacifique ! Et la justice française s’est empressée d’obéir…

Lors du procès, le représentant de l’état turc a ainsi demandé 2500€ de dommages et intérêts, afin de rembourser les coûteux frais de procédure engagés contre le militant non-violent. Le procureur quant à lui a ajouté 200 d’amende. La décision du tribunal sera rendue le 3 novembre prochain… En espérant que la Justice fasse preuve d’indépendance vis-à-vis des injonctions du gouvernement français et de son allié turc. Quoi qu’il en soit, ce procès ne sera pas suffisant pour nous décourager! Nous continuerons nos actions non violentes visant au boycott du tourisme en Turquie.

« La répression dont nous sommes victimes aujourd’hui, pour une une action non-violente visant à dénoncer les crimes du régime d’Erdogan,  nous conforte dans l’idée que le gouvernement français travaille main dans la main avec le gouvernement turc pour faire taire toute contestation. De toute façon, nous sommes bien déterminés à poursuivre nos actions non-violentes contre les intérêts turcs en général et le tourisme en Turquie en particulier, tant que les droits de l’Homme ne seront pas respectés dans ce pays, et notamment à l’encontre des populations de culture kurde de l’Est du pays. Les procès ne nous empêcheront pas de continuer à appeler au boycott du tourisme en Turquie ! », déclare Xavier Renou, du collectif Les Désobéissants et «  Justice pour les Kurdes ».

Interview donnée au journal L’Humanité.

 

Les Désobéissants
Xavier Renou: xavier@desobeir.net / 06 64 18 34 21.
Facebooktwittermail