Toulouse: Ils font un raid à l’Inra pour libérer les lapins de laboratoire

Un groupe de militants de la cause animale a posté ce dimanche une vidéo d’une action coup de poing dans les locaux de l’Inra, près de Toulouse. Ils y libèrent les lapins du centre de recherche… (Source : 20 Minutes)

Des escabeaux pour enjamber les clôtures, des grandes tenailles pour faire sauter les verrous des clapiers et tout un tas de boîtes grillagées pour exfiltrer les lapins. Voilà l’équipement déployé par les membres du collectif « Boucherie abolition » dans plusieurs vidéos postées ce dimanche sur leur page Facebook.

Ils y rendent publique une opération coup de poing menée le jour même dans les locaux de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), à Castanet, dans la banlieue de Toulouse. On y voit les militants vêtus de tee-shirt blancs mener un raid éclair dans un local rempli de cages à lapins. Ils sortent les animaux un à un, scandant des slogans type « J’accuse l’Etat de crime d’engraissement » ou « J’accuse l’Etat de crime eugéniste ».

« Crime contre l’animalité »

« Boucherie abolition » se présente sur les réseaux sociaux comme « un collectif animaliste et abolitionniste » dont l’objectif est de mettre fin « à l’exploitation de nos sœurs et frères animaux ». Il accuse l’Inra de crime « contre l’animalité ».

Ni l’Inra, ni les autorités n’ont encore officiellement réagi à cette intrusion.

Le communiqué de Boucherie Abolition :

INRA, robinet des abattoirs – INRA, au service du génocide.

Nous, citoyen.nes pour l’Abolition de la Boucherie, sommes en train de sauver des victimes enfermées dans un camp de torture.
La libération des esclaves a lieu ce Dimanche 21 Mai 2017 dans les locaux concentrationnaires de l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA), section Toulousaine, sis 24 Chemin de Borderouge, 31320 Castanet Tolosan.
En effet, l’INRA séquestre des milliers d’individus dans le but de tortures eugénistes.
Cette institution d’Etat financée par nos impôts est au service de l’industrie privée des lobbies comme ALLICE.
INRA, mafia d’Etat, falsifie ses recherches et mutantise des espèces pour satisfaire le profit de PDGs.
L’INRA est le pignon du système fasciste naixterminateur qui fait naître POUR exterminer.
L’INRA, c’est le conflit d’intérêt institutionnalisé.
Nous, citoyen.nes, portons plainte pour séquestration, actes de torture, génocide, crime eugéniste, crime de viols, crime nataliste, crime d’engraissement, terrorisme d’Etat.
Produire plus nombreuses et plus grosses les victimes de chair est un crime contre l’animalité devant être jugé aux assises internationales.
A l’heure où nous, combattant.es conscientisé.es luttons pour ouvrir les tueries des camps d’exécution nommés « abattoirs », nous exigeons la fermeture des camps de morts où se créent les naissances par milliards de personnes pulvérisées.

Rejoignez nous !! Pour nous soutenir
facebooktwittermail