Le MEDEF d'Amiens délogé

Action directe non-violente au MEDEF de la Somme

Action directe non Violente ce mardi 19 avril à partir de 14h au MEDEF de la Somme, rue Lamartine.

Nous membres de la Coordination des Intermittents et Précaires de Picardie occupons le MEDEF de la Somme, pour dénoncer le hold up organisé par le gouvernement et le Patronat sur les caisses de l’Unedic.

Alors que la loi Travail prévoit de faciliter les licenciements, une nouvelle convention d’assurance chômage doit être signée d’ici le 1er juillet 2016.

Le gouvernement piloté par le Medef a d’ores et déjà demandé 800 millions d’euros d’économies supplémentaires sur le dos des plus précaires et va jusqu’à évoquer le retour des allocations dégressives.

Alors même que 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés aujourd’hui

Alors même que l’assurance chômage prise séparément est en réalité excédentaire (3 milliards d’excédents entre 2008 et 2015).

Alors même que le déficit de l’Unedic provient d’une gestion calamiteuse.

En effet le financement de pôle emploi et l’aide à la création d’entreprise par l’Unedic s’avère être un gouffre sans fond.

Sortons le Medef de la gouvernance de l’Unedic, sortons le Medef de la rédaction de notre code de travail et obtenons de nouveaux droits pour tous les travailleurs, qu’ils soient salariés ou chômeurs.

La Coordination des Intermittents et Précaires – Cip-Picardie

Contact : Romain LADENT : 0621232038

Facebooktwittermail