Salon de l’armement: Israël dehors !

AUne banderole contre les marchands de mort

Une banderole contre les marchands de mort

17 juin 2014 – Une dizaine de militants du collectif Stop Armes et de la campagne BDS France ont investi le stand d’Israël au salon Eurosatory aujourd’hui à midi. Munis de tee-shirts « Boycott Israël Apartheid », ils ont brandi des drapeaux de la paix et des drapeaux palestiniens, et jeté des boules puantes.

Les militants ont été écartés et maintenus à l’écart pour finalement être évacués du salon, après avoir été menacés par Jean-Marc Porcher, le directeur technique du salon, avertissant l’un des pacifistes: « Si tu reviens, je t’emmène dans un coin et je te règle ton compte » !

EuroSatory est le salon international de la défense terrestre et aéroterrestre, qui a lieu tous les 2 ans au Parc des expositions de Villepinte.
L’objectif de cette action était de perturber le commerce des entreprises israéliennes présentes sur le salon, dans le cadre de la campagne internationale BDS (Boycott Désinvestissement Sanction) visant à des sanctions économiques sur les entreprises israéliennes profitant de la colonisation illégale de la Palestine ­ en particulier les industries de l’armement.


Eurosatory: Manifestation pro-palestinienne… par 20Minutes

Les militants entendent aussi condamner le business de l’armement dans son ensemble. Ils dénoncent la tenue en France de ce salon ignoble et appellent la France à renoncer au business de la mort. Fabriquer des armes, c’est fabriquer des guerres !

Les militants ont notamment protesté contre la présence d’Israël à ce salon, rappelant les crimes de guerre commis par ce pays ces dernières années, notamment le bombardement de Gaza lors de l’opération « Plomb durci » en 2008. L’attaque israélienne avait alors fait plus de 1300 victimes pour la plupart civiles, dont de nombreux enfants. Les conséquences sanitaires se font encore sentir aujourd’hui à Gaza, notamment du fait de l’utilisation de bombes à uranium appauvri. Les criminels de guerre responsables de cette attaque n’ont toujours pas été jugés!

« Les militaires israéliens présents à Eurosatory sont des criminels de guerre, et doivent être jugés et condamnés par un tribunal international. Au lieu de cela, la France du président Hollande leur ouvre grands les bras, et leur permet de faire leur business en toute impunité. Ce salon est vraiment une honte ! », déclare un porte-parole du collectif.

Collectif Stop Armes
trop.guerre@gmail.com

Contact sur place : Rémi Filliau : 06 30 13 35 30
Dernières nouvelles : l’ambassade d’Israël a porté plainte suite à l’utilisation de boules puantes (!), cinq militants ont été entendus en comparution libre au commissariat de Villepinte. Ils en sont sortis à 16h10.

 

 



 

 

Facebooktwittermail