Eurosatory : du (faux) sang sur les armes

Action-Eurosatory-130616-QJ7B5755Villepinte, le 13 juin 2016. A 13h30 ce jour, juste avant la conférence de presse du ministre de la défense Mr Le Drian, une cinquantaine de militants du collectif des Désobéissants ont couvert de peinture rouge sang un char Leclerc et un véhicule de transport de troupes, tandis que d’autres bloquaient symboliquement les issues du Salon international de l’armement.

De nombreux journalistes ont filmé l’action. Après une expulsion musclée par les forces de police, 15 militants ont été emmenés au commissariat de Villepinte, puis libérés après 4 heures de contrôle d’identité. Les autres pacifistes, qui avaient participé à l’action de blocage, ont été interpelés et libérés plus rapidement. Une plainte a été déposée par le Ministère de la Défense et le salon Eurosatory suite à cette action.

Les militants entendaient protester contre le business de la guerre qui se nourrit des nombreux conflits dans lesquels la France est désormais engagée.

Les ventes d’armes en France et à l’étranger produisent d’immenses fortunes et entretiennent dans le même temps les conflits les plus meurtriers.

« Le salon Eurosatory est à lui seul un crime contre la paix. Une entreprise française y ferait même la promotion d’équipements de torture selon Amnesty International! Le char Leclerc que nous avons visé aujourd’hui, produit de l’entreprise française Nexter, s’est illustré au cours de la guerre au Yémen dernièrement« , déclare Rémi Filliau, porte-parole du collectif des Désobéissants.

Contacts:

Rémi Filliau : 06 30 13 35 30
Xavier Renou : 06 64 18 34 21

Pour soutenir financièrement cette action

 Action-Eurosatory-130616-QJ7B5752

Action-Eurosatory-130616-IMG_3368

Action-Eurosatory-130616-QJ7B5780

A lire aussi : Excellent article du site multinationales.org sur l’action des Désobéissants et le salon Eurosatory.

Facebooktwittermail