LES MILITANTS ANTI CORRIDA ONT BESOIN DE SOUTIEN

Action non-violente contre la Corrida

Action non-violente contre la Corrida

Ce lundi 22 septembre 2014, Xavier Renou – des Désobéissants- et d’autres militants de la cause animale  (Jean-Pierre Garrigues pour le CRAC Europe, Christophe Marie pour la FBB, Jean-Marc Montegnies pour AEP) ont comparu devant le tribunal de Grande Instance de Dax, suite à une action pour l’interdiction de la corrida à Rion-les-landes en aout 2013. Le délibéré sera rendu dans les prochaines semaines. Ils risquent jusqu’à 3 ans de prison et 45 000€ d’amende!

 

Aussi, nous nous permettons de lancer un appel à dons pour soutenir financièrement les prévenus.

Les dons sont à envoyer à l’ordre de La Boite Militante – La Boite Militante – 6 rue Arnold Géraux - 93450 L’Ile saint denis.

 

Il est reproché aux militants :

  • D’avoir organisé une manifestation ayant été interdite sur la voie publique.

  • D’avoir utilisé des fumigènes.

  • D’avoir entravé à la liberté du travail, et ce au préjudice du cercle Taurin Rionnais en pénétrant dans les arènes, en créant une chaîne humaine, en s’asseyant dans le ruedo, empêchant les toreros et leurs cuadrillas d’exécuter leur contrat dans les temps initialement impartis.

La manifestation de Rion-des-Landes se voulait une action pacifique dont le mot d’ordre était de créer une chaîne humaine au milieu de cet antre de la torture. Une fois encore, les seuls blessés se trouvaient dans les rangs des militants. Plusieurs manifestants ont été hospitalisés en urgence suite à des violences policières. Agressé par un aficionado, un activiste a même dû être héliporté, plongé dans le coma.

Il ne fait maintenant plus aucun doute que l’ex-ministre de l’Intérieur et maintenant Premier ministre Manuel Valls – grand aficionado ouvertement déclaré – utilise son pouvoir d’injonction pour mettre à terre les opposants à la corrida – notamment financièrement. Le même ministre se vantait dans les colonnes du Midi Libre d’avoir la capacité de bloquer toute initiative parlementaire sur le sujet. Dernièrement, son administration donnait de plus des garanties « de maintien de l’ordre » aux maires des villes taurines.

Les militants anti-corrida souhaitent adresser un message à Monsieur Valls : vous pouvez nous harceler, nous affaiblir, nous ruiner, nous frapper, nous enfermer… Mais sachez qu’il y aura toujours quelqu’un pour ramasser la bannière et poursuivre le combat !

Pour contacter Xavier Renou : xavier@desobeir.net

Vous remerciant par avance,

www.desobeir.net

Facebooktwittermail